minimalisme

Comment devenir minimaliste vous aidera à devenir plus efficace et organisé 

 

Je considère le minimalisme comme le moyen de choisir ce qu’on a de mieux dans notre vie, et de se débarrasser de tout le reste. Alors devenir minimaliste est-il une obligation pour être organisé ? Probablement pas… Pourtant cette philosophie m’a permis de me concentrer sur ce qui importe vraiment et de gagner de l’énergie, du temps et probablement un respect plus important pour ce que je possède. 

Dans cet article, vous verrez qu’il n’y a pas de règles strictes pour devenir minimaliste. Ma femme n’a rien d’une minimaliste, je dirais même que je partage ma maison avec une tornade, et pourtant nos deux modes de vie ont trouvés un équilibre dans lequel chacun se respecte. Alors pas de panique, il suffit de faire le premier pas et de se demander pourquoi vous voulez suivre ce chemin et qu’est-ce qui est important pour vous. 

3 raisons pour lesquelles devenir minimaliste permet d’être plus efficace et organisé

 

1 – Se débarrasser des futilités qui nous encombrent

 

L’une des bases du minimalisme est de vivre avec moins de possessions matérielles. Prenez quelques minutes pour analyser votre situation. Possédez-vous trop d’objets ? Si oui, cela crée un stress chez vous ? Ou vous avez du mal à vous organiser parce qu’à chaque fois que vous lancez un nouveau projet vous perdez 20 minutes à trouver vos affaires pour démarrer.   

“Le secret du bonheur, voyez-vous, n’est pas trouvé dans la recherche du plus, mais en développant la capacité de jouir de moins.” – Socrate

Avant d’aller jeter toutes vos affaires pour devenir un minimaliste accompli, je voudrais vous préciser un point important sur ce qu’est le minimalisme. Posséder moins permet d’être plus efficient, de se concentrer sur ce qui importe en évitant les frictions et d’éviter les effets “d’usine à gaz” dans lesquelles nous passons plus de temps à nous organiser qu’à produire. 

Le problème n’est pas la quantité d’objets que vous possédez, mais pourquoi vous les possédez. 

Dans une organisation “Classique” on ne se pose pas forcément la question de savoir pourquoi on possède un objet. Cet objet a une fonction, il est utile, et donc il faut le garder et réussir à trouver le meilleur moyen de le ranger. Pour devenir minimaliste, je pense qu’il faut apprendre à combattre ce mode de pensée pour évider de rechuter tous les 3 mois dans un amoncellement d’objets.

Être minimaliste c’est se demander quelle valeur a chaque objet que l’on possède à nos yeux.  Cela évite de garder des objets inutiles qui encombrent une armoire.

2 – Choisir des objets fonctionnels plutôt que des objectifs de décoration

Selon moi, devenir minimaliste permet d’être mieux organisé, car le fonctionnel est une des priorités dans le choix d’un objet.

C’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’acheter des dizaines de tee-shirts du même modèle en 2018. 60% sont noir et le reste gris. Ce choix peut sembler extrême, mais il est basé sur un fait scientifique.

Notre capacité de prise de décision est limitée alors ne pas avoir à se poser la question chaque matin de sa garde-robe est un luxe que je souhaitais m’offrir. Des entrepreneurs comme Mark Zuckerberg ou Steeve Jobs ont fait ce choix et cela ne leur a pas trop mal réussi. 

En limitant le nombre de décisions à prendre dans une journée, vous pourrez vous concentrer sur celles qui auront un réel impact sur votre entreprise. 

3 – Vivre dans un espace minimaliste pour rester concentré plus facilement

La concentration est pour moi un élément clé de la réussite d’un projet. C’est la raison pour laquelle je suis tombé amoureux de l’application Forest qui permet de rester concentré pendant une période prédéfinie. 

Lorsque votre environnement est surchargé, il devient difficile de ne pas perdre son attention à cause des objets qui nous entourent. Mais si vous adoptez le minimalisme, votre esprit sera à l’image de votre espace de travail. Calme et concentré sur ce qui importe. 

La concentration est un muscle que vous pouvez développer pour progresser. Au départ c’est difficile et vous pouvez vous sentir découragé. Mais utiliser des outils externes permet de simplifier cet apprentissage. La méditation, utiliser un Timer comme Forest ou optimiser son espace de travail sont de bon moyens d’allier minimalisme et organisation en créant un cercle vertueux. 

Conseil pour devenir minimaliste – simplifier votre travail et pas uniquement ce qui vous entoure.

Pour profiter pleinement de tous les aspects du minimalisme, il est important d’allier cette philosophie dans ce qui nous entoure, mais également à l’intérieur même de votre style de vie. 

1 – Travailler moins – mais mieux

Il y a encore quelques années, je pensais que travailler efficacement c’était forcément travailler beaucoup en fonçant tête baissée. J’ai passé des journées de 12h, assis devant mon bureau, les yeux rouges de fatigue en buvant mon huitième café de la journée en pensant que c’était le seul moyen d’être efficace… une vraie catastrophe. Personne ne peut vivre avec ce style de vie sans risquer le burnout ( pas moi en tout cas). 

“Le minimalisme c’est chercher à effectuer une tâche de la manière la plus simple possible” 

Au début cela demande beaucoup d’efforts et de remise en question sur son organisation précédente.  Mais il ne faut pas oublier votre objectif final . Choisir le minimalisme devrait rendre votre travail plus simple et plus efficient ! 

Si en lisant ces lignes, vous vous rendez compte que vous manquez constamment de temps pour allier votre vie professionnelle et personnelle. Que vous n’arrivez pas à vous organiser à l’avance et à planifier un plan de travail. Alors le minimalisme peut vous aider à faire de votre espace de travail un lieu de création de projets ambitieux. 

Savoir dire non …

Pour commencer, vous devrez apprendre à dire non. Je sais, ce n’est pas simple, mais c’est le seul moyen de pouvoir vous concentrer sur ce qui est important. Lorsque vous lancez votre entreprise, vous démarrez avec un objectif précis. Mais plus vous progresserez et plus vous verrez d’opportunités se présenter qui peuvent être un levier pour votre objectif, ou devenir un véritable boulet.

Le minimaliste analyse ce qui est bon pour lui, il choisit la qualité à la quantité et n’accepte que les projets qui serviront pleinement l’intérêt de son entreprise et de ses collaborateurs. C’est comme cela qu’énormément de temps peut être économisé et alloué à ce qui importe vraiment.  

Parfois ce style de vie est frustrant, car un nouveau projet qui se présente semble prometteur. Mais il ne faut pas l’accepter s’il peut mettre en péril le reste de vos activités ou votre santé. Il vaudra souvent mieux se concentrer sur ceux qui fonctionnent, renforcer leurs fondations et lorsque celles-ci sont solides, construire sur ces fondations.  

Si vous vous dispersez, vous risquez de ne rien développer à son plein potentiel. 

2 – Contrôlez votre organisation

Dans une époque où le monde des influenceurs est rempli de voitures de luxes, de voyages dans les lieux les plus paradisiaques de la planète et de vies à 100 à l’heure. Devenir minimalisme est un choix qui s’oppose à cette philosophie de vie. 

Je n’ai rien contre les voyages ou le luxe. Je me vois très bien ces prochaines années écrire ce genre d’article au coin du feu à l’intérieur d’une belle petite maison confortable en alternant hiver dans un chalet en montagne et été dans une maison du sud de la France.

Rien qui pourrait faire rêver ceux qui aspirent à la vie de luxe, je le sais bien. Mais c’est probablement ce style de vie, simple et organisé, qui me permettra de rester régulier pendant les prochaines décennies. 

La routine journalière est l’élément clé de la réussite. C’est elle qui transforme une tâche extrêmement complexe en petites actions à réaliser chaque jour. 

Vous pouvez par exemple décider d’écrire un livre en 2 mois et vous épuiser sur la quantité de concentration et de travail que cela demande ( et vous allez probablement échouer)… ou simplement écrire 500 à 1000 mots chaque matin pendant une année complète en prenant votre petit déjeuner et écrire un best-seller. 

3 – Définissez vos priorités

Quand on sait ce qui est important pour nous, il devient plus simple de savoir sur quoi centrer ses efforts. Devenir minimaliste est un bon moyen de ne pas oublier cela.

Vous êtes gérant d’une entreprise ? Si oui, quel est votre objectif de cette année ? Ce trimestre ? Quelles sont les actions que vous mettez en place pour y arriver ? Vous êtes capable de répondre avec précision à ces questions, alors bravo. Sinon, il faudra revoir votre organisation pour que ces objectifs soient votre feuille de route. 

Selon Michael Hyatt, être productif correspond à notre capacité à faire les activités qui ont le plus d’importance pour nous.  

Accepter d’être sans cesse dérangé par les demandes de vos collèges, de vos clients ou de vos amis rend la concentration impossible sur les tâches importantes. 

Le minimaliste est efficace, car il sait qu’il doit centrer son attention sur ce qui apportera des résultats. Il fait moins de choses, mais elles sont plus importantes et sont réalisées jusqu’au bout. Et savoir dire non aux sollicitations reste une priorité, même si cela peut sembler difficile parfois. 

Donc si vous avez un projet en cours, cherchez toutes les tâches qui ne vous emmènent pas vers cet objectif et supprimez-les. Cela demande de la discipline, mais vous permettra de concentrer toute votre matière grise sur ce qui importe vraiment. 

4 – Avoir de l’ambition 

J’ai remarqué que certaines personnes associent Minimalisme et manque d’ambition et je pense que c’est une énorme erreur. Si pour vous, un minimaliste est une personne qui fait de la méditation tout la journée sur son tapis au milieu d’une pièce vide sans chercher à faire partie du monde qui l’entoure, alors nous avons une conception bien différente de ce style de vie.

Pour moi, c’est le travail qui me rend heureux. En d’autres termes, je n’arrêterais jamais ce style de vie, même si je devenais plus riche qu’Elon Musk car ce que j’aime c’est créer. 

5 – Créez des process

Un des éléments qui nous fait perdre le plus de temps, c’est l’obligation de répéter des petites tâches inutiles. Et c’est encore plus vrai quand il s’agit de travail digital. Pour limiter votre travail, il est primordial d’apprendre à créer des méthodologies qui vous aideront à ne pas répéter les mêmes tâches plusieurs fois. Chaque vidéo que je réalise, chaque article ou prestation pour un client auront une méthodologie similaire et cela me fait gagner un temps fou. 

Par exemple : Lorsque j’ai une idée qui me vient en tête, je n’ai qu’à l’envoyer par mail dans ma boîte d’entrée sur Trello et je sais où la retrouver dans le futur. 

Conclusion – devenir minimaliste est une étape obligatoire pour devenir efficace ? 

Non, pas du tout. Certaines personnes de mon entourage sont extrêmement efficaces sans pour autant respecter les principes du minimalisme. Mon approche, celle du minimalisme productif, a pour objectif de combiner ce qu’il y a de mieux dans ces deux éléments. 

Mais avant tout, vous devez aimer cet état d’esprit. Si vous ne vous retrouvez pas dans le minimalisme, alors rien ne vous oblige à vous lancer dans cette aventure. Si je n’aimais pas ce style de vie et que je devais me forcer, alors il y a de fortes chances que cela aurait un effet négatif sur mon humeur et donc, sur mon efficacité. Si vous voulez aller plus loin, voilà un guide des 10 pratiques à respecter quotidiennement pour profiter des avantages du minimalisme productif.