Comment apprendre plus vitre avec la méthode Feynman

Dans la série Sherlock, Benedict Cumberbatch a mis en avant le concept de « Palais mental» qui lui permettrait de se rappeler des moindres détails d’un événement en les rangeant mentalement dans des zones géographiques.

Par curiosité je me suis intéressé à ce concept pour savoir s’il s’agissait de pure fiction ou s’il était possible de développer ce genre de compétences. 
Et cette recherche m’emmena bien plus loin que je ne l’aurais pensé. 

La méthode du palais mental utilisé par Sherlock se nomme en réalité : « Méthode des Loci »  et elle existerait depuis plus de 2500 ans. 

La méthode des loci

D’après les écrits de cicérone, elle aurait été inventée par le poète Simonide de Céos et aurait été utilisé depuis à toutes les époques, bien que son usage reste très peux divulgué. 

Pourtant il s’agirait d’une des stratégie les plus efficaces pour se souvenir de quelque chose. 

Le concept est relativement simple : 

Si tu souhaites apprendre une dizaine de mots à la suite les uns des autres, il te suffit de les placer mentalement dans une pièce et d’y retourner à chaque fois que tu as besoin de t’en rappeler. 

Exemple : 


Si tu dois retenir une suite de plusieurs dizaines de mots, il te suffira de t’imaginer une pièce qui t’est familière et de te créer un parcours dans celle-ci où tu vas placer tes mots par moyen mnémotechnique. (explication du mot mnémotechnique sur fond noir)

Si la suite de mots est Tarte/chat/paris tu peux imaginer que tu rentres dans ta chambre, que sur le canapé il y a ton voisin qui mange une tarte, que tu avances dans la chambre en voyant sur la table un chat qui dort et que lorsque tu avances encore tu trouves une petite tour Eiffel sur le meuble télé. 

Tu pourras ensuite re-visualiser ce parcours dès que tu auras besoin te souvenir de ces 3 mots. 

Le pouvoir de cette méthode est puissant puisqu’elle peut aider n’importe qui à retenir facilement des dizaines de mots les uns après les autres ou même un chapitre entier de livre.

Si ça t’intéresse tu peux aller voir la vidéo « How I memorized an entire chapter from « Moby dick » qui explique plus en détail cette méthode 
Je me forme actuellement à cette technique et je ferrais un retour vidéo complet sur cette méthode dans quelques mois si  le résultat est suffisamment intéressant. 

En découvrant cette méthode, j’ai décidé de m’intéresser plus en détail à la mémoire et aux moyens de l’améliorer. 

Celle-ci nous est utile dans tous les aspects de notre vie, et encore plus quand on est entrepreneur et que l’on a besoin de retenir et d’utiliser de nouveaux concepts tous. Alors si il y a un moyen de le faire plus rapidement, j’étais preneur.  

Le pouvoir du cerveau 

J’ai décidé de me plonger dans des recherches sur le cerveau pour trouver un moyen simple et rapide d’apprendre et d’implémenter n’importe quel concept rapidement. 

Tu as probablement déjà entendu le mot synapse au cours de ta vie ? 
Les souvenirs sont créés grâce à la connexion de neurones, qui envoient des signaux dans le cerveau pour transmettre de l’information.
Lorsque nos neurones sont stimulés, ils forment des synapses, un réseau de neurones connectés.

Chaque fois qu’on retrouve un souvenir spécifique, les synapses deviennent plus épaisses. Autrement dit, plus elles sont épaisses et plus le rappel de cette information stocké dans ce réseau est rapide et clair.
Il faut donc répéter un concept plusieurs fois pour le retenir plus facilement. Mais tous les souvenirs ne sont pas conservés au même endroit, formant un énorme nœud de synapses

Pourquoi ? Parce que nous avons plusieurs types de mémoires situés dans différentes zones du cerveau.

Les 3 niveaux de notre cerveau

Selon une théorie populaire, le cerveau serait organisé en trois niveaux :

  •  Un cerveau ancestral, dit reptilien, gérerait les comportements de base. Se nourrir, boire, se reproduire, mais aussi les réflexes de défenses primaires. Il est programmé pour assurer votre survie .
  • Un deuxième niveau, nommé système limbique, donnerait naissance aux émotions. Il joue un rôle important dans votre comportement, la gestion des relations avec autrui, la mémoire et produit des hormones adaptés en réponse à ce que nous vivons.
  • Le dernier niveau, le néocortex, permet la pensée abstraite. c’est le centre du raisonnement, de la compréhension de ce qui nous entoure, de la logique et de la conscience. 

Lorsqu’on pense à un souvenir, notre cerveau recherche où cette information sensorielle est conservée…

 Si un souvenir inclut beaucoup de stimuli différents — couleurs ou odeurs ou textures — alors on peut s’en souvenir plus clairement.

Par exemple si j’entends quelqu’un ouvrir un paquet de chips à coté de moi, le bruit du papier va directement m’envoyer un Stimulis et j’aurais presque déjà le goût des chips en bouche. 

Tout comme le « Palais mental » qui associe des images familières à des mots que l’on doit retenir. 

Mais comment faciliter le travail du néocortex ?

Pour booster notre mémorisation et compréhension dans l’apprentissage d’un nouveau concept.

C’est la limite que j’ai personnellement trouvée à la méthode de Loci, elle m’aide à retenir des mots, des textes, des noms ou encore des dates grâce à l’association d’un mot à une image.

Mais elle ne me permet pas de comprendre un concept plus facilement et de l’expliquer clairement. 

Savoir mémoriser et traiter des informations peut paraître plus facile pour certains individus.

Max : C’est vrai, je me souviens de camarade de classe qui pouvait apprendre n’importe quelle leçon, parfois en une seule lecture alors que moi il me faut des heures d’apprentissage. Je me suis toujours dit que j’étais moins intelligent que ces personnes. 

Moi : Je ne suis pas vraiment d’accord avec toi. Il y a effectivement quelques individus dotés de compétences bien plus développées qu’une personne lambda. Pourtant, dans la plupart des cas si une personne arrive à mémoriser plus vite c’est qu’elle a appris consciemment ou inconsciemment des méthodes pour booster sa mémorisation. 

Max : Tu veux dire que si j’apprends à apprendre, je pourrais devenir aussi doué que les premiers de la classe ? Il est trop tard pour moi, j’ai toujours été mauvais, je ne vois pas pourquoi ça changerait maintenant. 

Moi : Tu as toujours été mauvais parce que tu n’as pas utilisé de méthode efficace. L’idéal est de commencer par comprendre le fonctionnement de ton cerveau pour l’utiliser de la meilleure des manières. 

Max : D’accord, mais tu commencerais par quoi ? 

Moi : Pour commencer, il faut distinguer deux types de connaissances. D’abord les connaissances que j’appelle théoriques, ou partielles. C’est le premier niveau de l’apprentissage qui permet d’assimiler les principes d’un nouveau concept et d’en comprendre les fondamentaux. 
Mais pour réellement intégrer un nouveau concept il ne faut pas s’arrêter à ce niveau de connaissance. C’est lorsque tes connaissances deviennent profondes que tu vas réellement devenir un spécialiste du domaine que tu étudis. 

Une exemple flagrant nous vient du chauffeur personnel


Voir le lien de cette anecdote : https://www.etaletaculture.fr/culture-generale/anecdote-albert-einstein-son-chauffeur-et-la-theorie-de-la-relativite-generale/

 

Cet exemple révèle parfaitement la différence entre connaissances dites théoriques, ou de surface et une connaissance profonde sur un sujet. 
Le seul moyen d’atteindre un niveau de connaissance profond est de comprendre l’intégralité des éléments liés au concept que tu apprends.
 
Et pour ce faire l’idéal est d’enseigner le sujet que tu apprends. 


Si je prends mon exemple il y a 5 ans je ne connaissais rien à l’entrepreneuriat et la création de projets.  J’ai commencé par étudier les meilleurs dans le domaine et apprendre des concepts théoriques.  Mes connaissances étaient de surface.  J’ai décidé de mettre les mains dans le cambouis en étudiant le sujet et en appliquant sur le terrain.  Avec cette chaine j’ai mis en avant mes astuces et des stratégies dans un format de vidéo qui doit être court simple et complet. Et c’est avec cette méthode que j’ai intégré plus facilement ces connaissances de manière profonde.

En gros, cette chaine me sert autant à apprendre des choses qu’à en enseigner !


On retrouve de plus en plus d’experts sur internet.
Être expert, c’est être spécialiste en rien. 
Si je décide de regarder toutes les vidéos sur le thème de la productivité pendant 2 semaines, je pourrais me prétendre comme un expert de ce domaine. 


Mais pour devenir spécialiste, tu es obligé d’étudier de nombreuses sources d’information.  D’aller sur le terrain et de tester les choses. 
Il faut des années de pratique pour devenir un spécialiste dans n’importe quel domaine.  C’est lorsque tu contrôleras l’ensemble des éléments du concept que tu étudies que tu auras vraiment réussi. 


Sinon tu seras comme le chauffeur de mon exemple… 
Capable de parler d’un sujet sur le bout des doigts sans en comprendre les fondamentaux et les limites. 

Comment apprendre plus facilement n’importe quel concept en profondeur (même les plus techniques ) 

J’ai cherché pendant longtemps et c’est feynman qui m’a donné la solution. 

Selon wikipedia : 

C’est une pointure de son domaine mais ce qui m’intéresse vraiment, c’est que s’était également l’un des meilleurs orateurs de son époque. 

Il  captivait des amphithéâtres bondés sur des sujets techniques. Il savait rendre le cours le plus complexe accessible à tous.

Il a également mis au point une méthode permettant de mieux comprendre et de mémoriser n’importe quel cours, documentation ou concept.
Il avait bien compris la différence entre connaissance théorique et profonde. Dans le premier cas on connait le principe d’un concept et dans le deuxième on le maitrise. 

Les 4 étapes de la méthode FEYNMAN : 

Sa méthode est composé de 4 étapes distinctives a utiliser dans le bon ordre.

Etape 1 : Le choix du concept 

Que ce soit sur la théorie de la relativité ou la méthode pour réussir ton premier investissement immobilier la méthode de Feynman fonctionnera. 
Choisis ton concept et écrit le sur une feuille. 
Personnellement je vais choisir le thème de ma vidéo précédente. 
Faut-il investir dans sa résidence principale  ?
Entoure le et passons à la deuxième étape.

Etape 2 : Expliques la notion avec des mots simples !

L’idée, c’est de décrire le concept que tu as appris avec les mots les plus simples possible. Imagines que tu parles à un enfant de 5 ans et adaptes ton vocabulaire pour qu’il puisse comprendre l’ensemble de ta présentation.

Tu verras vite que cet exercice n’est pas si simple à réaliser car nous avons tendance à utiliser des termes compliqués pour compenser notre manque de connaissances dans le sujet .

Exemple : Imaginons que dans ma présentation sur la résidence principale je te dise la phrase suivante.

“Acheter sa RP n’est pas forcément une mauvaise idée, mais ça risque d’entamer ton taux d’endettement et la banque refusera de te financer. “

En réalité, si je veux qu’un enfant comprenne ma phrase je devrais dire : 

«  Acheter sa RP n’est pas une mauvaise idée car comme mon salaire est faible et je dépense trop d’argent tous les mois.  La banque refusera de te prêter de l’argent car elle aura peur que je sois incapable de rembourser le deuxième achat. » 
Le vocabulaire complexe est supprimé et la phrase est beaucoup plus compréhensible pour n’importe quel enfant. 

Etape 3 : Identifie tes faiblesses !

Relis ton explication et essais de trouver les faiblesses de ce que tu as inscrit. Des termes que tu ne sais pas expliquer parfaitement, des zones de floue que tu as du mal à expliquer et qui vont révéler tes lacunes dans le sujet. 

Etape 4 : Améliore et complètes tes notes

Etudies à nouveau les parties que tu as eu du mal à expliquer. 
Tu pourras ensuite recommencer le processus en complétant tes notes. 
Tu ne peux pas te tromper toi-même, si tu ne sais pas expliquer une partie du concept tu reprends tes livres et tu étudies.
Tu pourras arrêter une fois que ta présentation du concept sera parfaitement fluide et sans zone de floue ;

Lis tes notes à haute voix et si ça te paraît toujours confus, essaie de créer des analogies et d’y ajouter des exemples pour faciliter la compréhension. Les exemples sont un très bon moyen de mémorisation. En effet, le cerveau retient plus facilement des histoires, des sons ou des odeurs que des concepts . Souviens-toi du bruit de notre paquet de chips qui te remémore exactement le goût de ce qu’il contient. 

Maintenant que tu connais la théorie c’est à toi de passer à la pratique. 
Essaie d’utiliser cette méthode pour le prochain sujet que tu souhaites étudier. 
Plus tu utiliseras cette méthode et mieux tu l’utiliseras.

Ma formation gratuite sur la productivité :