Personnalité préférée des français, Jean-Jacques Goldman enchaîne les succès depuis ses débuts, aussi bien sur ses propres albums que lorsqu’il prête sa plume pour d’autres chanteurs comme Céline Dion ou Johny hallyday. 
 
Ce qui est intéressant avec Goldman cest qu’il semble toujours aussi populaire alors qu’il n’a plus chanté en concerts depuis 2002. 
 
Alors pourquoi ne pas s’inspirer de ses conseils pour comprendre une partie des raisons de son succès ? Voici les 7 conseils de Jean Jacques Goldman, j’ai une petite préférence pour le n*5 et vous allez vite comprendre pourquoi !

Conseil n°1 – Il faut être passionné.

Je crois que pour avoir envie il faut être passionné. Je ne connais aucun collègue qui ne soit pas passionné de chanson.

Ils ont une culture incroyable et adorent la chanson. Ils écoutent de la chanson tous le temps. Je l’ai fait pendant 30 ans et je ne le fais plus. Donc forcément on avance plus.

Conseil n°2 – Noter toutes ses idées.

Présentateur –  J’ai vu quelque part que vous aviez toujours un petit carnet sur vous. Vous l’avez aujourd’hui?

Goldman – Oui

Présentateur – Peut-on le regarder ? Sur ce carnet il paraît que vous notez toujours toutes les idées qui vous viennent. Quelle-est la dernière idée que vous avez notée ?

Goldman –  Il y a une phrase, j’ai dû oublier ce qu’elle voulait dire … “On échappe à rien, même pas à ses fuites” C’est surement une phrase de plombier !

Conseil n°3 – Avoir du plaisir?

  Présentateur – Qu’est-ce qui serait capable de te faire arrêter ce métier ?

Goldman – La fin de l’envie, la fin du plaisir.

Présentateur – Mais du plaisir tu en as toujours ?

Goldman – Oui, la seule chose qui m’angoisserait c’est de le perdre parce que je ne sais pas comment je remplacerai quelque chose qui prend tant de place dans ma vie.

Conseil n°4 – Accepter les moments difficiles.

Goldman – Ça me plait cette idée d’accepter les gouttes d’eaux et les coups de tonnerres comme quelque chose de notre condition humaine.

Présentateur – Ouais, tout n’est pas rose quoi.

Goldman – Et il faut le vivre ! On en sort plus riche de tout ça.

Présentateur – Est-ce que ça t’arrive ces moments la ? C’est moment DOWN, où tu es en bas.

Goldman – Ça arrive à tout le monde ! Moi plutôt moins qu’aux autres, parce-que je suis une bonne nature et que j’ai beaucoup de chance.

Mais bon, on a toujours un ami qui est malade, des choses comme ça qui ne se passent pas comme on le voudrait.  Il y a des épreuves que tout le monde traverse.

Alors est-ce qu’on doit prendre forcément des substances ou se faire aider pour traverser ces choses qui font partie de notre condition humaine, parce que, à la fin, on va mourir ! Je ne sais pas si les gens sont bien au courant .

Conseil n°5 – Être exigeant.

Présentateur – Comment on ne pète pas les plombs et on ne décide pas de claquer de l’argent. Tu pourrais avoir 10 porches, 20 Mercedes, 3 palaces à Miami, Los Angeles …

 Goldman – En étant prétentieux et exigeant.  En méprisant ça. C’est tout … en étant plus exigeant que ça.

Présentateur – Mais c’est une vie que tu pourrais vivre.

Goldman – Mais ça n’a aucun intérêt, c’est marrant à voir une ou deux fois mais une fois que tu as compris ça vas.

Présentateur – Parce que pendant un temps les gens pensaient que c’était de la fausse modestie la “Goldman attitude”

Goldman – Ce n’est pas du tout de la fausse modestie. Justement, c’est totalement immodeste de vouloir mieux que ça et de vivre d’autres choses beaucoup plus intéressantes et beaucoup plus gratifiantes.

Conseil n°6 – Rester dans le monde réel.

On fait des chansons parce qu’on vit des choses. Le jour où on vit plus des choses, on ne fait plus de chansons parce qu’on a plus de sujets. Parce qu’on a plus vécu de choses intéressantes.

Le piège c’est de vivre la vie de chanteur qui est une des plus bêtes du monde. On vous appel le taxi, vous êtes invité au restaurant …

Mais à partir du moment où il ne se passe plus rien et on ne vit pas des choses réelles et authentiques je crois qu’on est cuit.

Conseil n°7 – C’est le chemin qui est important.

Présentateur – Est ce que parfois tu te considères comme arrivé ? Où tu te dis ” Je suis arrivé” .

Quant à 29 ans tu commences et tu te retrouves à 40 ans au top, avec une notoriété qui est prouvée et reconnue.

Est-ce que à ce moment la tu te dis, “j’y suis”.

Goldman – Oui, il y a un moment où tu te dis ” Je rêve d’avoir le permis de conduire”  il y a un jour où tu l’as.

Quand tu te dis :

” Un jour je voudrais chanter devant 6000 personnes qui chanteront en même temps que moi” il y a un jour où ça arrive.

“Un jour je voudrais vivre de mon métier de chanteur” Et un jour tu peux . Il y a quand même des échéances claires .

Je me rend compte que souvent on a des buts très précis, et une fois qu’on est arrivé à ce but. Tu te rends compte que ce qui a été finalement le plus palpitant, ce qui a été la chose la plus belle à vivre ça a été d’y aller. Il n’y a que les routes qui sont belles.

Les raisons de du succès de Jean-Jacques Goldman.

Pour tourner cette vidéo j’ai regardé l’ensemble des interviews de Goldman  et je pense avoir compris une petite partie de ce qui a fait le succès de ce chanteur.

Et c’est le conseil numéro 5 qui nous donne un indice puisqu’il nous dit qu’il est trop prétentieux pour jouer les ultra-riche et faire comme les autres chanteurs qui sont connus dans le milieu et qui sont totalement déconnectés de la réalité.

Pour moi il a toujours été lucide sur sa carrière et a toujours cherché à se protéger.

Et en fin de compte, en étant différent des autres chanteurs de sa génération il est resté beaucoup plus proche de son public. Puisqu’il apparaît comme simple et accessible, du moins en apparence.

Essaie d’être lucide sur le projet que tu veux lancer, de rester proche de tes clients et de comprendre leur problème.

Si tu comprends leur problème tu seras capable de leur proposer une solution qui est vraiment accès sur eux.

 

Si tu es intéressé par le thème de la productivité j’ai mis en place un programme gratuit sur 1 semaine pour t’aider à progresser. Le lien est en dessous de cet article.